Les sports mécaniques face au Covid-19

22 Octobre 2021

Le COSMOS et le GPSM ont dévoilé leur étude sur les conséquences de la crise sur les acteurs des sports mécaniques en France.

Le contexte

Le COSMOS et le GPSM (Groupement des Professionnels des Sports Mécaniques) ont présenté mercredi 20 octobre 2021 les résultats de l'étude "Conséquences de la crise Covid-10 sur les sports mécaniques" lors d'un colloque national au CNOSF.

Afin de mieux comprendre la situation du secteur, et en présence des grands acteurs des sports mécaniques en France (notamment de nos adhérents ACO, le circuit Paul Ricard et les Circuits de Vendée), cette enquête revient sur les grandes données socioéconomiques du secteur.

Les grands enseignements

A l’instar de l'ensemble du sport, les sports mécaniques ne sont pas épargnés par la crise Covid-19. La rentrée 2021 est placée sous le signe d’une reprise partielle notamment due à la mise en place du Pass sanitaire. Ce dernier impacte directement les performances économiques des répondants (71% d’entre eux) en affectant la fréquentation et par ricochet le chiffre d’affaires. Après une année 2020 qui a vu les structures du GPSM perdre un tiers de leur CA, le retour à la normale n’est pour le moment pas prévu pour cette année 2021 (23% de pertes).

Ainsi, le sport mécanique se trouve aujourd’hui dans une réelle situation d’incertitude et de particulière vulnérabilité face à au risque de rebond épidémique. La réponse de l’Etat depuis le début de la crise, saluée par les répondants, doit cependant rester attentive à la situation toujours fragile des employeurs français des sports mécaniques.

 

Retrouvez le communiqué de presse du GPSM sur le colloque du 20 octobre 2021 ICI

Retrouvez l'enquête complète ICI

Retrouvez en cliquant sur l'image ci-dessous la synthèse de l'enquête

 

Contenu réservé exclusivement aux adhérents - reproduction interdite sans autorisation préalable du COSMOS.

Nos partenaires